Biographie

Je m’appelle Maël Le Noc et je suis doctorant en géographie à Texas State University. Ma recherche porte sur les aspects spatiaux de la Shoah et ma thèse vise à étudier les effets de la persécution antijuive sur la géographie quotidienne de deux quartiers Parisiens, en mobilisant des témoignages de survivants de la Shoah et des sources archivistiques et en utilisant les outils des Systemes d’Information Géographiques (SIG).

Je détiens un Master en Géographie (2016) de l’université d’état du Texas, pour lequel mon mémoire portait sur les arrestations et séparations familiale lors de la Shoah en Italie. Pour ce travail, j’ai reçu en 2017 le prix du meilleur mémoire de master en humanité numérique (Outstanding Master’s Thesis Awards in Digital Scholarship) de la part de la Conference of Southern Graduate School.

Je collabore avec plusieurs groupe de recherche transdisciplinaire en France et à l’international, dont le Holocaust Geographies Collaborative.

Mes recherches on été soutenus par plusieurs institutions, dont le Holocaust Educational Foundation and l’organisation Phi Kappa Phi, et j’ai reçu des bourses d’études de la part du Centre pour les Études Avancées sur les Génocides (Center for Advanced Genocide Studies) de l’USC Shoah Foundation et du Jack, Joseph and Morton Mandel Centre pour les Études Avancées sur la Shoah (Jack, Joseph and Morton Mandel Center for Advanced Holocaust Studies) de l’US Holocaust Memorial Museum.